Covid long : la proposition de loi de Michel Zumkeller adoptée à l’unanimité

Le député UDI Michel Zumkeller.

Unanime, l’Assemblée nationale a adopté vendredi en première lecture une proposition de loi visant à créer une plateforme de suivi pour mieux prendre en charge les personnes souffrant de Covid long, portée par les députés UDI.

(AFP)

Unanime, l’Assemblée nationale a adopté vendredi en première lecture une proposition de loi visant à créer une plateforme de suivi pour mieux prendre en charge les personnes souffrant de Covid long, portée par les députés UDI.

« Ce ne sont pas des malades imaginaires », a assuré le rapporteur UDI du texte Michel Zumkeller. Ces personnes « souffrent quotidiennement d’un mal réel avec lequel elles n’arrivent pas à vivre ». Le Covid long se caractérise par la persistance de symptômes chez un patient atteint des mois plus tôt par le Covid-19, y compris par des formes légères. Une récente étude suggérant des ressorts avant tout psychologiques a fait polémique et a été dénoncée par plusieurs députés de tous bords.

Selon M. Zumkeller, la création d’une plateforme dédiée spécifique aux malades Covid long « permettra de se faire référencer comme souffrant ». Les « personnes devront répondre à un questionnaire médical » et pourront apposer un « commentaire personnel pour compléter les informations ». « Contrairement aux contaminations et aux décès, il n’existe aucun décompte officiel de personnes touchées par les Covid longs », a souligné M. Zumkeller. Il a déjà recueilli sur son site loicovidlong.fr quelque 2 500 témoignages en quelques jours. La future plateforme sera « une première pierre qui apportera beaucoup à tous les malades« , a salué la députée UDI Sophie Métadier.

Michel Zumkeller, député du Territoire de Belfort, a en outre émis le souhait de développer des centres Covid long, à l’instar de ce qui existe en Catalogne citée en exemple. « Il y a un vrai besoin de prise en charge et un besoin légitime de reconnaissance (…) Ces patients représentent un enjeu organisationnel important pour notre système de santé », a souligné le secrétaire d’État chargé de l’enfance et des familles, Adrien Taquet. Celui-ci a souligné que la proposition UDI correspondait à « des initiatives déjà en place ou en cours de déploiement », ce qui n’a pas empêché le gouvernement d’apporter son soutien au texte porté par M. Zumkeller.

À l’initiative des groupes de la majorité et avec la bénédiction du rapporteur, la proposition de loi a été amendée pour préciser les modalités de prise en charge des frais de santé supportés par les patients présentant des symptômes persistants. Il s’agit notamment de clarifier les rôles respectifs de l’assurance maladie obligatoire et de l’assurance maladie complémentaire.

Ceci vous intéressera aussi
Valdoie : un Ehpad sera reconstruit pour La Rosemontoise sur la friche BBI

La construction d’un nouvel Ehpad est sur les rails à Valdoie, sur la friche industrielle de BBI Peintures, pour accueillir Lire l'article

Valdoie : la première maison France Services du Territoire inaugurée

Réaliser ses démarches juste à côté de chez soi, en étant guidé. C’est l’ambition de la nouvelle maison France Services Lire l'article

Le pôle gérontologique Claude-Pompidou dévoile le nouvel Ehpad de Valdoie

En mai 2024, les résidents de l’Ehpad de la Rosemontoise vont déménager dans un établissement tout neuf, construit sur l’ancienne Lire l'article

Michel Zumkeller : « 500 000 Français souffrent de symptômes persistants du Covid »
Le député UDI Michel Zumkeller.

Les députés UDI ont mis à l'ordre du jour une proposition de loi visant à créer une plateforme de suivi Lire l'article

Défilement vers le haut