Besançon lance un « fraudomètre » pour lutter contre la fraude dans les transports

Besançon a lancé cette semaine un système innovant expérimenté sur deux lignes de bus, un « fraudomètre » qui « vise à transformer les voyageurs en situation de fraude en clients en situation régulière », a annoncé mercredi l’opérateur de transports publics Keolis.

(AFP)

Besançon a lancé cette semaine un système innovant expérimenté sur deux lignes de bus, un « fraudomètre » qui « vise à transformer les voyageurs en situation de fraude en clients en situation régulière », a annoncé mercredi l’opérateur de transports publics Keolis.

Cette initiative, une première en France, s’appuie sur les sciences comportementales et le « nudge », une « méthode douce visant à inciter les individus à adopter un comportement plus vertueux au quotidien, sans jamais chercher à les contraindre », précise Keolis dans un communiqué. À chaque arrêt, lorsque les portes du bus s’ouvrent, un affichage du « fraudomètre » démarre sur les écrans d’information.

Le système compte précisément le nombre de voyageurs qui descendent et montent dans le véhicule avec le nombre de validations des titres de transport. Cela permet de mettre en évidence la proportion d’usagers montés sans valider. En fonction du niveau de validation, un message s’affiche pour « féliciter », « encourager » ou « alerter » les voyageurs à bord du bus. Outre cette dimension incitative, le « fraudomètre » permet à l’opérateur d’identifier les arrêts du réseau où la fraude est la plus importante, en temps réel et a posteriori.

Une intervention immédiate de contrôleurs peut être décidée ou un plan de contrôle élaboré en fonction des jours et des heures pour les semaines suivantes. Près de 30 000 contrôles sont effectués chaque mois sur le réseau Ginko des transports en commun de Besançon. Celui-ci comprend deux lignes de tramway et 45 lignes de bus. Il transporte 90 000 passagers quotidiennement. Ce « fraudomètre » est pour l’heure déployé jusqu’au mois de juillet sur deux des principales lignes de bus de la préfecture du Doubs. Il sera étendu aux autres lignes du réseau si les résultats sont fructueux.

Ceci vous intéressera aussi
Du fournil au marché dominical, le « boulanger humaniste » de Besançon entre en campagne

Stéphane Ravacley, le "boulanger humaniste" de Besançon est entré officiellement en campagne, celle des législatives de juin.

Jonathann Daval condamné en appel à 160 000 euros de dommages-intérêts
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

La cour d'appel de Besançon a confirmé vendredi la condamnation de Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans Lire l'article

Belfort : des enseignants du Courbet dénoncent la désorganisation liée à la réforme du lycée

Des enseignants du lycée Gustave-Courbet, à Belfort, ont publié une lettre ouverte adressée à la rectrice académique pour dénoncer la Lire l'article

Le boulanger de Besançon, l’ovni politique qui bouscule les codes

"Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l'Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives Lire l'article

Défilement vers le haut