Belfort : le bâtiment des Ailettes refait à neuf pour accueillir Magnetto

La société d’économie mixte Tandem investit 2,5 millions d’euros pour rénover l’ancien bâtiment des Ailettes, libéré par Alstom en 2014. Il sera loué au sous-traitant de PSA, Magnetto, dont l’implantation a été annoncée en octobre par Damien Meslot.

La société d’économie mixte Tandem investit 2,5 millions d’euros pour rénover l’ancien bâtiment des Ailettes, libéré par Alstom en 2014. Il sera loué au sous-traitant de PSA, Magnetto, dont l’implantation a été annoncée en octobre par Damien Meslot, maire de Belfort et président du Grand Belfort, et par Florian Bouquet, président du conseil départemental. Les premiers salariés sont annoncés pour janvier 2020.

Damien Meslot, président du Grand Belfort, ne cachait pas sa satisfaction devant les travaux en cours pour aménager le bâtiment des Ailettes, à Cravanche, qui permettront d’accueillir le sous-traitant automobile de rang 1 Magnetto, filiale du groupe italien CLN-Group. 120 emplois sont espérés à terme dans ce bâtiment du Techn’hom. Le président du Grand Belfort a également annoncé depuis l’implantation d’un logisticien à l’Aéroparc de Fontaine et il devrait annoncer une nouvelle implantation dans cette zone, lors d’une conférence de presse prévue mercredi.

« C’est le fruit des outils qui ont été mis en place. Tandem existait déjà avant mon arrivée, mais nous avons créé l’ADN-FC [agence de développement du Nord Franche-Comté]. Nous commençons à récolter les fruits de ce que nous avons semé », se réjouit-il. À tel point que, selon Damien Meslot, les surfaces disponibles viennent à manquer. « Nous n’avons plus de surfaces immédiatement disponibles de plus de 5 000 m². C’est pour cette raison que nous sommes preneurs des surfaces aujourd’hui non utilisées par GE. » Tandem est propriétaire de 270 000 m². GE a 153 000 m², dont 25 000 m² sont disponibles. Damien Meslot voudrait les racheter, via Tandem.

En attendant, l’actualité est à Magnetto, qui doit entrer dans ses nouveaux murs en janvier prochain. Belfort a été retenu par le sous-traitant automobile Magnetto pour se rapprocher de son client PSA, pour fournir les sites de Sochaux et Mulhouse, ainsi que Vesoul, pour les pièces de rechange. Magnetto appartient au groupe italien CLN-Group, qui est implanté dans le monde entier et emploie environ 6000 personnes. Belfort sera le cinquième site français du groupe.

L'entreprise Colas pose 10 000 m² d'un revêtement plus adhérent et moins bruyant dans l'atelier. | ©Le Trois – P.-Y.R.
0
Un investissement de 8,8 millions d'euros a été engagé pour ce site par Magnetto, filiale française du groupe italien CLN-Group, qui emploie 6000 salariés à travers le monde

Cette implantation dans le nord Franche-Comté représente un investissement de 8,8 millions d’euros et la production sera consacrée au ferrage (l’assemblage des pièces qui constituent la structure d’une voiture). Selon Christophe Blondelle, chef de projet pour l’implantation du site de Belfort-Cravanche, les premiers salariés, essentiellement du personnel administratif, doivent entrer en fonction en janvier 2020. Une première étape à un peu plus de 50 salariés est prévue dans un premier temps, pour un objectif de l’ordre de 120 salariés, tributaire des commandes de PSA.

12 000 m² dont un atelier de 10 000 m²

Les premières pièces prototypes doivent être réalisées début 2020 ; la production sortira du stade des pré-séries en janvier 2021, en fonction des nouveaux modèles de PSA. Christophe Bondelle estime que, dans un premier temps, un camion par heure sortira du nouveau site, avec une montée en charge espérée jusqu’à un camion toutes les demi-heures.

Si Magnetto a choisi le Techn’hom de Belfort, c’est en grande partie en raison de la capacité de Tandem à réaliser rapidement les travaux d’aménagement, explique le chef de projet. Les premiers contacts ont été pris en juillet, le bail était signé quatre mois plus tard et les travaux sont en cours pour réaliser les premiers prototypes en janvier 2020.

Construit dans les années 1980, le bâtiment des Ailettes a été libéré par Alstom en 2014. Tandem consent un investissement de 2,5 millions d’euros pour l’aménager selon les besoins de Magnetto. 300 m² de bureaux et 300 m² de vestiaires vont être rafraîchis (peinture, éclairages, sols). Le bâtiment de production, de plus de 9900 m², est rénové de fond en comble : réfection totale du chauffage, pose d’un nouvel enrobé par Colas, qui promet une meilleure qualité sonore et une meilleure accroche pour les chariots ; renfort de la charpente ; ouverture d’un porte vers le quai d’expédition. L’atelier couvre une surface de 10 000 m², jouxté par 2 000 m² de surface logistique.

Défilement vers le haut