2,5 millions d’euros de travaux pour le CEP de la Douce

Le centre éducatif et professionnel (CEP) de la Douce, à Bavilliers, a été restauré. Près de deux ans de travaux ont été nécessaires.

Le centre éducatif et professionnel (CEP) de la Douce, à Bavilliers, a été restauré. Près de deux ans de travaux ont été nécessaires. Le conseil départemental a financé à hauteur de 80 % la rénovation.

Le centre éducatif et professionnel (CEP) de la Douce, à Bavilliers, a été restauré. Près de deux ans de travaux ont été nécessaires. Le conseil départemental a financé à hauteur de 80 % la rénovation.

Le centre éducatif et professionnel (CEP) de la Douce, à Bavilliers, s’est offert une cure de rajeunissement. Le bâtiment historique, une ancienne institution religieuse, a été rénové, pour aménager 27 chambres et 10 studios. L’internat a été démoli et désamianté, en vue de libérer, à l’arrière de la parcelle, du terrain constructible, pour 2 950 m2. Les travaux ont aussi consisté à réaménager des espaces extérieurs (3 500 m2), voirie et réseaux, avec la création d’un terrain de jeux multisports.

Mineurs non accompagnés

« Ces travaux ont été réalisés afin de pérenniser ce bâtiment, en renforçant, notamment, la charpente et en remplaçant la couverture et les menuiseries extérieures. À l’intérieur, certaines poutres et planchers usés par le temps ont été́ remplacés », détaille le conseil départemental du Territoire de Belfort. « La distribution des cloisons intérieures a été́ revue afin de s’adapter aux nouveaux usages, notamment sur la sécurité́ incendie et l’accessibilité́ des personnes à mobilité́ réduite, énumère le Département. Les installations électriques, de chauffage et de ventilation ont aussi été́ rénovés intégralement, de même que l’ensemble des embellissements intérieurs et extérieurs. » Le coût global de l’opération s’élève à 2,5 millions d’euros. Il a été financé à hauteur de 80 %, soit 2 millions d’euros. L’État, pour sa part, a financé à hauteur de 500 000 euros. Les travaux ont débuté au printemps 2018.

Le CEP accueille 72 enfants, âgés de 12 à 21 ans, en internat, et 25 enfants en accueil de jour, âgés de 8 à 21 ans. Le CEP accueille 90 jeunes et pour 80 % (76 sur 90), ce sont des mineurs non accompagnés (MNA). « L’établissement a développé́ des compétences spécifiques en matière de prise en charge des MNA. Son outil de formation est nationalement reconnu et il concourt à la bonne insertion professionnelle et sociale de ce public, toujours dans l’intérêt des jeunes confiés », évoque le conseil départemental.

Ceci vous intéressera aussi
« Les Eurockéennes, un moment fort de la vie de l’entreprise »
L'annulation des Eurockéennes est un coup dur pour l'économie locale.

L’annulation des Eurockéennes est un coup dur pour le territoire. C’est un coup dur aussi pour de nombreuses entreprises qui Lire l'article

Des tablettes pour les patients de l’hôpital
L'hôpital Nord-Franche-Comté s'est doté de 73 tablettes pour maintenir le lien avec les familles.

Des tablettes ont été acquises par l'hôpital pour maintenir le lien avec les familles. | ©HNFC L’hôpital Nord-Franche-Comté s’appuie sur Lire l'article

L’hôpital Nord-Franche-Comté assouplit les conditions des visites
L’hôpital Nord-Franche-Comté assouplit les conditions des visites

Avec le ralentissement de la circulation du virus, l’hôpital Nord-Franche-Comté peut assouplir les conditions des visites dans ses établissements. Le Lire l'article

Municipales : le deuxième tour dans le Territoire de Belfort, le Doubs et la Haute-Saône
Municipales covid_2020

Sept communes du nord Franche-Comté élisent aujourd'hui leur conseil municipal à l'occasion d'un second tour reporté du 23 mars au Lire l'article

Municipales 2020 : les résultats du second tour dans le nord Franche-Comté

Bart, Bavilliers, Belfort, Héricourt, Mandeure, Valentigney , les résultats du deuxième tour des municipales sont ici. Dépouillement à la salle Lire l'article

Défilement vers le haut